La Mach-E échoue au test de l'élan

  • 1 Réponses
  • 29 Vues
*

thierry

  • Administrateur
  • Mustangueur validé
  • *****
  • 16
    • Voir le profil
La Mach-E échoue au test de l'élan
« le: octobre 01, 2021, 03:30:48 pm »


Teknikens Värld, ce sont des Suédois intraitables quand il s’agit du test de l’élan. Cette fois-ci, c’est l’électrique Mustang Mach-E qui se fait recaler !

Le test de l’élan, appelé baïonnette en France, consiste à faire un évitement à une vitesse stable puis revenir dans l’alignement. Le but est de maîtriser de bout en bout sa trajectoire, comme si un gros animal (un élan donc) était venu se planter devant la voiture. Pour les véhicules, ce sont de fortes contraintes physiques et cela démontre de la qualité du châssis et des trains roulants. Ce n’est pas pour rien que la Citroën Xantia Activa V6 détient toujours le record de passage dans ce test suédois.

D’autres SUV électriques le passent

Teknikens Värld a fait un match à quatre avec en plus de la Mustang Mach-E, la Hyundai Ioniq 5, le Skoda Enyaq iV et le Tesla Model Y. Si les autres s’en sortent plutôt bien avec des vitesses de passage dans l’évitement de plus de 72 km/h, la Mustang Mach-E échoue.

Oh ce n’est pas pitoyable comme un retournement ou autre – merci le poids des batteries bien bas – mais, ce même poids des batteries entraîne la Mach-E dans une glisse peu contrôlable qui la fait sortir du tracé, même à 68 km/h où l’arrière cherche à passer devant. Avec un pilote aguerri, cela passe en faisant valser les cônes. Toutefois, imaginons ce qu’il se passerait avec un conducteur lambda au volant…

Au final, il faut descendre la vitesse à 65 km/h pour que le test de l’élan passe, tout en remarquant selon Teknikens Värld que le châssis peine déjà. Pire, à 72 km/h, l’arrière chasse et tape les cônes qui symbolisent le bord de la route à gauche et est incapable de reprendre sa trajectoire en sortie. Sur la route, ce serait direct dans le fossé !

Le poids n’explique pas tout
Pour Teknikens Värld, c’est un grand NON pour la Mustang Mach-E. La Hyundai Ioniq 5 et la Skoda Enyaq iV réussissent toutes deux le même test avec une vitesse d’entrée de 72 km/h. La Tesla Model Y passe sans trop de problème à 75 km/h.

Donc, clairement, les suspensions et le châssis de la voiture ne sont pas dimensionnés pour son poids. La voiture testée est la Ford Mustang Mach-E AWD Long Range, équipée de pneus montés en usine de dimension 225/55 R19. Presque 2200 kg sur la balance tout de même ! Pour éviter toute polémique et toute réplique par Ford, Teknikens Värld précise qu’il n’y a que 22 kg d’écart entre le Mach-E testé et l’Enyaq iV.

Evidemment, on ne rencontre pas tous les jours des élans/orignaux chez nous en Métropole. Cependant, la manœuvre de la baïonnette peut servir à éviter bien des véhicules sur la route. Si c’est pour finir au fossé dès les 65 km/h dépassés…aïe !

Le Mustang Mach-E est sans doute « monté trop souple » pour l’Europe et ses tests. On attends la réaction et la correction de Ford.

Source

*

SERGIO 52

  • Mustangueur validé
  • **
  • 16
    • Voir le profil
Re : La Mach-E échoue au test de l'élan
« Réponse #1 le: octobre 14, 2021, 07:59:56 am »
 Attendons la rectif du problème .
Bon perso La Mach-E  ne m'attire pas du tout du tout.